Jeunes leaders provenant de 14 pays d’Afrique de l’Est convergent vers Nairobi

NAIROBI, Kenya, 22 juin 2016 /PRNewswire/ — Plus de 100 jeunes leaders d’avenir se sont réunis à Nairobi, au Kenya, du 15 au 17 juin 2016, pour discuter du rôle des jeunes dans le ressort du développement durable et un avenir prospère pour l’Afrique. Les discussions ont porté sur le développement inclusif, l’innovation et l’entrepreneuriat, et la paix et la sécurité.

Logo – http://photos.prnewswire.com/prnh/20160621/381811LOGO

À l’appui de la Mandela Washington Fellowship du président des États-Unis Barack Obama pour les jeunes leaders africains, USAID et IREX ont organisé la Conférence régionale de l’Afrique de l’Est. Les boursiers ont discuté des moyens de mobiliser des ressources et de construire des sociétés inclusives dans le but d’atteindre les objectifs mondiaux des Nations Unies pour le développement durable. Les boursiers ont également réfléchi sur l’héritage de Nelson Mandela et les stratégies pour la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

L’ambassadeur (Ing.) Mahboub M. Maalim, secrétaire exécutif de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), a poussé les boursiers à contribuer au développement durable de leur pays. « Le développement durable vise aujourd’hui ; cela vise demain et cela vise la postérité ».

L’ambassadrice Susan D. Page, chargé d’affaires à l’Union africaine pour les États-Unis, a souligné le rôle des boursiers dans la consolidation de la paix. « La montée de l’Afrique exige l’engagement des Mandela Washington Fellows à l’édification de la paix et à la lutte contre l’extrémisme violent ».

Lors de la clôture de la conférence, l’ambassadeur Robert F. Godec, ambassadeur des États-Unis au Kenya, a souligné la nécessité d’une collaboration portant sur les questions de développement et de prospérité en Afrique. « Dans le monde interconnecté d’aujourd’hui, les conversations et les débats importants ne peuvent pas avoir lieu dans l’isolement. La combinaison de nos antécédents et expériences fait notre force ».

Parmi les intervenants figuraient également le Dr Joseph Chilengi, président de séance du Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) de l’Union africaine ; le Dr Tina Dooley-Jones, directrice adjointe de mission de l’USAID/Kenya et Afrique de l’Est et Sahm Venter, chercheur principal de la Fondation Nelson-Mandela.

Les boursiers ont également présenté leurs projets et idées à des partenaires provenant des secteurs privés et à but non lucratif au « Pitch Competition » de la conférence, sponsorisé par TRUE Africa, M-KOPA Solar, Deloitte, Satguru Travel et CareerCore. Amina Shaaban, en provenance de Tanzanie, a remporté le premier prix pour son projet, Trash2Treasure, qui recycle les déchets tout en créant des emplois durables pour les jeunes.

« J’ai [créé] un modèle commercial qui vise à résoudre le chômage des jeunes, en particulier ceux qui vivent dans des taudis urbains, en combinant les objectifs commerciaux aux objectifs environnementaux ».

La Mandela Washington Fellowship fait venir des centaines de jeunes professionnels africains des quatre coins du continent à des universités américaines pour suivre une formation en leadership dans les domaines de l’entreprise et l’esprit d’entreprise, le leadership civique ou la gestion publique.

Les boursiers de l’Afrique de l’Est représentaient 14 pays – le Burundi, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la République du Congo, le Rwanda, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda.

Photos et vidéo de la conférence sont disponibles en ligne